L'installation d'un monte-escaliers

Par délais, il faut comprendre le temps pour la livraison et l’installation d’un siège monte escalier après le délai légal de rétractation de quatorze jours (pour la vente à domicile) suite à la signature de votre bon de commande et la réception de votre chèque d’acompte. Pour un monte-escalier droit en général il faut compter entre dix et quinze jours ouvrables. Pour un monte-escalier à virage il faudra attendre en moyenne vingt-quatre jours ouvrables (le délai de fabrication demande beaucoup plus de travail, élaboration d’un
plan par le bureau d’étude…).

En règle générale, il existe deux systèmes de livraison :

1 – l’entreprise vient directement avec votre monte escalier et procède à son
installation

2 – votre monte-escalier vous êtes livrés par un transporteur; et vous devrez vérifier que la commande que vous avez faite est bien conforme à la livraison, stocker le monte escalier chez vous et délicat car certaines pièces sont très lourdes!


En règle générale, les travaux pour installer un monte-escalier consistent à déposer la rampe et à faire le branchement électrique.

Attention: certaines entreprises
– ne déposent pas votre rampe si elle est scellée et non vissée à votre mur
– ne percent pas de cloisons pour le branchement électrique avec une distance très courte entre une prise électrique existante et le point de départ de votre siège monte escalier.


Le temps de montage pour un monte-escalier droit est d’environ une demi-journée. Le temps de montage pour un monte-escalier à virage (un étage) est d’environ une petite journée; pour deux étages il faudra une journée entière.

Par définition, un monte-escalier droit ne prend aucun virage et ne peut pas avoir un changement de déclivité (aucun changement de pentes, le rail a un angle de monté constant). Si l’on souhaite un départ ou une arrivée avec un prolongement horizontal du rail, dans un escalier droit il faudra choisir un monte-escalier à virage qui permet d’avoir un changement de déclivité. Un monte-escalier droit peut être monté à droite ou à gauche de votre escalier.

Oui, nous pouvons vous proposer un monte escalier pour votre jardin. Vous pourrez choisir entre un monte-escalier droit ou à virage, en fonction de vos besoins et de l’environnement de votre escalier. Les appareils monte escaliers à virage comprennent des éléments de fabrication différents des monte-escaliers intérieurs et des accessoires type housse de protection, repose-pieds avec revêtement antidérapant…

Le fonctionnement d'un monte-escaliers

Le monte escalier mono-rail est composé d’un tube d’environ 8 centimètres de diamètre et comprend en général d’avantage d’électronique pour corriger l’horizontalité de l’assise ‘pendant le déplacement du siège monte-escalier.

Le monte escalier double-rail est composé de deux tubes superposés d’environ 4 centimètres de diamètre chacun. L’horizontalité de l’assise pendant le déplacement du monte-escalier est assurée par le changement d’écart entre les deux tubes (pas de correction électronique).

La différence esthétique entre un monte-escalier MONO-RAIL et un DOUBLE-RAIL se fera essentiellement en fonction de la configuration et de l’environnement de l’installation.





Un rail relevable permet de libérer le passage au départ d’un monte-escalier. il se trouve toujours en bas de l’escalier. Le monte escalier doit toujours partir du sol ou d’un palier bas, ce qui oblige le rail à descendre au niveau du sol, mais cela peut représenter un danger pour le passage d’un couloir ou d’une porte. Il existe différents types de rails relevables :

1-rail relevable manuel; comme son nom l’indique, il faut le manipuler entièrement à la main (pas pratique lorsque l’on se trouve assis sur le siège à l’étage)

2- rail relevable motorisé; il est équipé d’un moteur électrique et se commande à distance
à l’aide d’une des deux télécommandes (pourquoi deux télécommandes? Une pour chaque niveau d’arrêt du siège monte escalier)

3- rail relevable automatique; il s’actionne automatiquement lorsque le siège monte- escalier monte ou descend.

Attention : pour le rail relevable motorisé ou automatique, vérifiez qu’il soit équipé d’une batterie pour permettre son utilisation en cas de coupure d’électricité.


Le pivot du siège monte-escalier est la fonction qui permet à l’assise de pouvoir pivoter vers le haut ou le bas de l’escalier pour faciliter à l’utilisateur l’accès ou la sortie du monte escalier. Il existe deux types de pivot :

1 – pivot manuel : l’utilisateur doit baisser une poignée pour débloquer un cran de sécurité et donner physiquement une impulsion, ce qui permet au siège de pouvoir pivoter. Attention: si vous devez remettre le siège dans son axe en haut de l’escalier, se pencher pour prendre la poignée peut représenter un danger

2 – pivot motorisé: il suffit de continuer à maintenir la commande de monté/descente sur l’accoudoir (ou sur une télécommande) et l’assise du siège monte-escalier va pivoter automatiquement.


Le siège monte escalier a besoin d’une alimentation électrique soit pour son fonctionnement soit pour recharger les batteries.

Il existe deux types de monte-escalier avec ou sans batteries. La plupart des appareils fonctionnent avec des batteries car les moteurs sont en 24 Volts (la basse tension est beaucoup plus sécurisante). En cas de coupure d’électricité, vous bénéficiez d’une autonomie de secours. En général, les batteries se rechargent automatiquement à chaque extrémité du rail à l’aide d’un contacteur appelé point de charge); si le siège est arrêté au mauvais endroit ou par, coupure d’électricité un signal sonore vous avertit.

En fonction de la configuration et de la fréquence d’utilisation de votre siége monte- escalier, la durée de vie des batteries et en moyenne de 3 années.Il ne faut jamais débrancher un monte escalier du secteur trop longtemps car les batteries se déchargeraient sous le niveau de remise en charge, il faudrait alors les changer.


Non, certains fabricants vendent les ceintures de sécurité en option; à vous d’en vérifier la présence au moment de votre commande. Il existe différents types de ceintures de sécurité pour votre monte-escalier :

1 – Ceinture type sangle
2 – Ceinture ventrale avec enrouleur
3 – Ceinture diagonale avec enrouleur
4 – Harnais
5 – Ceinture avec système anti-démarrage du siège monte escalier…


Oui, car la commande de manipulation installée sur l’accoudoir de votre monte-escalier est une commande à pression continue; cependant, une position parking/arrêt intermédiaire doit être configurée dans la phase de fabrication du rail, pour vous permettre de vous arrêter à un endroit qui garantie votre sécurité.

Oui, il est conseillé de replier le siège monte-escalier, pour minimiser l’encombrement dans l’escalier. En règle générale, un monte-escalier replié occupe entre 35 et 40 centimètres. il existe différents types de manipulation pour replier le siège monte escalier, voilà les principaux :

A – Chaque élément se replie indépendamment. Attention à la manipulation manuelle du repose-pieds (se pencher face au vide de l’escalier peut représenter un réel danger).

B – Chaque élément se replie indépendamment, mais le repose-pieds est équipé d’un levier au niveau de l’assise (système mécanique) qui peut se manipuler même en étant assis sur le siège.

C – Les accoudoirs se manipulent indépendamment, le repose-pieds se relève avec l’assise (il faut être descendu du siège ou il faut monter sur le repose-pieds pour avoir accès à l’assise).

D – Chaque éléments se replient indépendamment, mais la manipulation du repose-pieds est motorisée.

F – Repli du siège monte escalier en un seul geste. Attention à la force musculaire nécessaire pour le faire, et les gens forts au niveau des hanches risquent d’être gênés par les accoudoirs indissociables.

Votre siège monte escalier est équipé d’une commande sur l’accoudoir pour le manipuler lorsque vous êtes assis dessus. Les télécommandes de monte escaliers sont des boîtiers qui permettent de faire le rappel entre les différents étages. Vérifiez que le nombre de boîtiers par rapport au nombre d’arrêts ou positions parking prévus correspond.

Les questions financières

Le prix d’un monte escalier est défini par plusieurs critères exemple: la configuration de votre escalier (droit ou virage) la longueur du rail, le nombre de virages, présence d’un rail relevable, les différentes options qui vous permettent de faciliter et de sécuriser l’utilisation de votre monte-escalier, par exemple la manipulation du repose-pieds (manuelle ou motorisée), le pivot de votre assise (manuel ou motorisé), le nombre de télécommandes, le type de l’assise, les supports et la couleur du rail,…, d’où l’importance d’avoir la visite d’un technicien expérimenté qui saura évaluer vos besoins, votre environment et les possibilités techniques et qui pourra vous expliquer combien coûte votre monte escalier.

Aucun paiement ou aucune contrepartie, sous quelque forme que ce soit, de la part du consommateur avant l’expiration d’un délai de 7 jours à compter de la conclusion du contrat (pour la vente à domicile). Le délai de rétractation est de14 jours à compter de la signature du bon de commande. (Articles L. 121_21 et suivants du code de la consommation). L’acompte à verser est en générale d’un tiers et le solde à l’installation.

Pour l’acquisition de votre monte-escalier (siège, plate-forme, élévateur vertical) vous pouvez faire la demande d’une subvention, cependant il vous faut réunir certains critères d’attribution, par exemple le lieu à équiper doit être votre résidence principale, il existe un plafond concernant vos revenus,…
Attention: si vous faites une demande de subvention, vous ne devez jamais signer un bon de commande ni verser d’argent avant d’avoir reçu les accords, car vous risquez de perdre le droit à la subvention.

Au niveau du délai, renseignez-vous bien auprès de l’organisme qui vous aide à constituer votre dossier, car la réponse demande très souvent de longs mois d’attente.

Consultez le site internet des principaux intervenants pour vos démarches et compléments d’information:
l’ANAH
la MDPH
le PACT-ARIM
les Collectivités (Conseil régional, commune…).
Caisse de retraite


Pour 2015 il existe effectivement sous conditions un crédit d’impôt :
Les dépenses d’aménagement du logement et les installations destinées aux personnes âgées ou handicapées, être propriétaires ou locataires mais en résidence principale.

Taux : 25% du montant TTC avec un plafond pour les célibataires de 5 000€ et pour un couple de 10 000€ + 400€ par personne à charge. Le plafond est valable durant cinq années. Si vous n’êtes pas imposable, vous recevez un chèque de remboursement du trésor public, si vous êtes imposable le montant de vôtre crédit d’impôt se déduira de vôtre net à payer, mais il vous faudra renvoyer le formulaire 2042 C et cocher la case 7WJ et remplir les autres conditions demandées.

Retrouvez toutes les informations complémentaires sur le site des impôts : www.impots.gouv.fr

Pour votre tranquillité, nous prenons en charge l’intégralité de votre projet. De l’étude de faisabilité à l’installation par notre réseau de techniciens qualifiés et le service après-vente, nous vous simplifions la vie !

HAUT